JAPD Finalement, cette journée de JAPD n'aura pas été si saoulante que je l'ésperais. Surtout quand ça tombe sur le mercredi fatal de mon emploi du temps tordu, ça ne peut être que mieux. Ajoutez à cela la proximité de la base militaire -j'aurai vraiment pu y aller en vélo- et les échanges de nouvelles avec des gens qu'on avait pas vu depuis le collège... ce n'était pas si cruel !

Reste ce que je savais déjà : l'exercice de débilité français. Quel mot est bien orthographié ? Quel mot n'existe pas ? (ne rigolez pas, au moins un n'aura pas réussi à se faire valider son épreuve... eh si)

Ce que j'ai retenu de ma journée : je suis le matricule #13 ; les missiles nucléaires c'est d'la balle parce qu'on en a plein ; quand on a une inondation il faut fermer les portes ; ..euh attendez je cherche.. Ah, j'ai aussi découvert que le bouche-à-bouche sur un truc en plastique qui tient pas, c'est pas très tendre (mais pas fait pour). Et vous, je parie que vous vous êtes éclatés toute la journée ?